Biography (French & English)

Née en France, à Villeneuve sur lot, de père mélanésien : le célèbre sculpteur Emmanuel WATT* qui y exerçait son service militaire à cette époque, et de mère d’origine italienne : Lucie Ménini, pianiste, Vanuella Watt baigne dès son plus jeune âge dans un univers artistique. Vanuella n’a que 6 mois quand ses parents reviennent  dans le Pacifique. La famille s’installe d’abord au Vanuatu, puis en Nouvelle-Calédonie.

La chanteuse se produit dès l’âge de 10 ans et son talent s’accroît au fil des années. Elle sillonne le Pacifique, va jusqu’ en Californie et restera plusieurs années en France où elle réalisera son premier album : “Revoir mes îles” et se produira pendant plusieurs années au Don Camilo.

Cette belle métisse possède tous les timbres, toutes les voix, et fascine le public de part sa personnalité chaleureuse et naturelle.

A chacune des chansons qu’elle interprète avec justesse, style, profondeur, et beaucoup de cœur, Vanuella vous transperce l’âme le temps d’un concert.

Elle fait partie irrévocablement des chanteuses à coffre qui ont une âme, un carisme et un magnétisme mystérieux hors du commun.

En 1997, A Nouméa, elle fait l’ouverture de l’association : “Le divan des Divas”. La sublime interprète s’acharne au travail, ne cesse d’exceller dans son art. On l’appelle à tour de rôle “l’Edith Piaf du Pacifique”, ” l’Aigle noir à la voix d’ange”, la “Diva du Pacifique” etc.…

Elle chante dès lors dans divers groupes et est repérée à maintes reprises par des producteurs français qui iront jusqu’à l’inviter au MIDEM de CANNES.

Ainsi en 2000, elle représentera pour la première fois La Nouvelle-Calédonie au festival mondial de la musique.

Son timbre de voix, comme son regard, est ensorceleur et envoûtera un producteur français, rencontré au Midem de Cannes. Ce dernier lui proposera de produire son 1er album qui sera vendu en Nouvelle-Calédonie. “Soleil, soleil”, titre phare de l’album sera écouté et apprécié de tous les calédoniens. Ce qui permettra à la chanteuse d’accéder à une célébrité hors pair dans la région
Pacifique sud.

Au-delà des mers et des océans,Vanuella est la promotion de la chanson francophone dans le Pacifique. C’est l’amour du monde, le métissage des cultures. la chanteuse adopte tous les styles et interprète les plus grands titres de variété, jazz, salsa, zouk etc… Avec virtuosité.

L’histoire de la musique est incontournable, Vanuella en exprime le passé, le présent et le futur, par une simple chanson.

Aujourd’hui, Vanuella tourne beaucoup dans son pays, et est très appréciée de tout le public calédonien. Partout où elle se produit, l’artiste sait rassembler tous les publics.

Sa musique est métissée, mélangée, comme l’est le pays, dit-elle.

Vanuella incarne aujourd’hui l’image moderne de la musique calédonienne.

 

*A son actif, Vanuella Watt a assumé 4 productions muciales (CD) :

-”Revoir mes îles” : album produit en 2001

-”Coeur Grenadine” : 2011

-”Les recettes” : 2012

-”Real Princess” : 2013. Avec  Mada Voice

-« Oceania: a hymn for the Pacific »: June 2014. Produced by Mangrove,
arranged by Igelese Ete.

 

*Vanuella Watt assume une tournée Océanienne depuis 2012 :

Fidji : 2012

Vanuatu : 2012

Canberra : 2013

Sydney : 2013

Vanuatu:
2014 (Women’s day)

New
Zealand: June 2014

Vanuatu : 2015 : 14 juillet

 

 

 

 


Born in Villeneuve-sur-Lot, France, daughter of a Melanesian father – the famous sculptor- Emmanuel Watt
and a French Italian mother– pianist- Lucie Ménini, Vanuella Watt was immersed from her very earliest days in an artistic environment. Vanuella was just
six months old when her parents returned to the Pacific. The family initially settled in Vanuatu before moving to New Caledonia.

The singer started performing at the age of 10 and her talent continued to grow throughout the years. She travelled across the Pacific, even going as far as California, and also spent
several years in France where she cut her first album: “Revoir mes îles” (Back to my islands) and performed for several years at the Don Camilo.

This beautiful Métis has a voice that spans all timbres and ranges, and fascinates audiences with her warm and natural personality.

With each of the songs she sings to perfection with inimitable style, depth and feeling, Vanuella reaches deep into your soul for the duration of her concerts.

She is undeniably one of those powerful singers who have that mysterious soul, charisma and magnetism rarely equalled.

In 1997, in Noumea, she sang at the association’s opening: “Le divan des Divas”. This sublime singer is committed to her work and continues to excel as she reaches new heights in her art. She has been called the “Edith Piaf of the Pacific”, the “Black eagle with the voice of an angel”, the “Pacific Diva”, to name just these.

She now sings with a variety of groups and has often been spotted by French producers who have even invited her to sing at the MIDEM in CANNES.

For example, in 2000, she represented New Caledonia for the first time at the World Music Festival.

The bewitching timbre of her voice and presence captivated a French producer she met at MIDEM in Cannes. He
offered to produce her first album that was sold in New Caledonia. “Soleil, soleil” (Sun, sun), the album’s leading track was listened to and enjoyed by New Caledonians. As a result, Vanuella has achieved unrivalled fame across the entire South Pacific.

Across the seas and oceans, Vanuella is the voice of the French song in the Pacific. With her love of the world and cross-cultural mixes, she moves easily between all styles and
effortlessly sings all the greats from the worlds of pop, jazz, salsa, zouk, and so on.

The history of music is within us all: Vanuella expresses its past, present and future in just one song.

Today, Vanuella performs a lot in her own country, and is a great favourite with New Caledonian audiences.
Wherever she sings, this great artist unites her audience as one.

Her music is a blend of many origins and sources, as are the people of this country, she says.

Today, Vanuella personifies the modern image of New Caledonian music.

 

*Vanuella Watt has a
discography of four CDs:

-“Revoir mes îles”:
album produced in 2001

- “Coeur Grenadine”: 2011

- “Les recettes”: 2012

- “Real Princess”: 2013

-« Oceania: a hymn for the Pacific »: June 2014. Produced by Mangrove,
arranged by Igelese Ete.

 

*Vanuella Watt has been touring
Oceania since 2012:

Fiji:
2012

Vanuatu:
2012

Canberra:
2013

Sydney:
2013

Vanuatu:
2014 (Women’s day)

New
Zealand: June 2014

Vanuatu : 2015 14th of July

 

 


“The best book you can read is that of your own life.

My life is made of simple things, but so unique.

My father is a sculptor, my mother is a pianist.

My father is black, my mother is white.

My father is a Capricorn, born in Vanuatu, in the Tropic

of Capricorn.

My mother is a Cancer, born in the Tropic of Cancer.

What a coincidence! The perfect balance!

They are so different, they are North and South.

Growing up in this artistic and multicultural universe

gave me a special vision of the world.

In my world everything blends together – music, wood,

nature, colours and legends, and books.

It is often said that mixed-race people have no country.

I say that I have at least 2.

My roots, my beliefs are many.

Is this a strength or a weakness? I think it’s mostly a

question of balance. A balance that always needs to

be attuned with care. And that leads to the ways of

wisdom.

And that is what I want to share in my music with

others.

Mixing, sharing is to be wise. It’s growing.

New Caledonia is like me. It is mixed, blended, shared.

It is great.

It inspires me in my soul to make my music.

I want to sing it, praise it, as long as possible.”

Vanuella Watt


* Voir “Portrait” d’Emmanuel Watt extrait du site de l’alliance française au Vanuatu :

      http://www.alliancefr.vu/fr/sculpture/141-watt-emmanuel

Né le 01-01 1947 à Port-Vila, Vanuatu.
Sculpture sur bois, nacre et corail noir

 

 

Après avoir parcouru l’Europe pendant plusieurs années à l’aide de petits boulots (en tant que compagnon du tour de France) Emmanuel Watt rentre au Vanuatu en 1974. A son arrivée, il redécouvre les richesses de son pays. Ses voyages à l’étranger lui permettent de voir d’un œil nouveau l’environnement qu’il a connu au cours de sa jeunesse et il prend conscience de la richesse et de la source d’inspiration infinie que sont les formes créées par la nature. Il se met rapidement au travail et réalise ses premières œuvres qu’il expose dès 1976. Dans les années 1990, il participe à titre individuel ou de manière collective avec l’association Nawita à de nombreux échanges internationaux avec notamment la France, l’Australie, la Chine ou  la Nouvelle-Calédonie.

il est le premier artiste contemporain Mélanésien.

Son inspiration

Les voyages ont fonctionné comme l’incubateur, le multiplicateur  d’expérience qui lui ont permis de trouver au final son « déclic ».
Aujourd’hui, il souhaite que ses œuvres participent à la prise de  conscience générale autour de la protection de l’environnement. Le rôle  d’un artiste pour lui étant de faire comprendre au public des choses que les gens ne voient pas forcément.
Sa pratique artistique  permet notamment de redonner une valeur à des choses qui n’en n’ont plus  et se veut également un hommage à la nature qui est toujours créatrice.

Sa vision de l’art vanuatais et mélanésien
« Pour Emmanuel Watt, la pratique artistique au Vanuatu contribue à  protéger un patrimoine culturel fort. Ainsi le « copyright » est une loi  coutumière ancestrale sur laquelle les artistes du Vanuatu se reposent  toujours à l’heure actuelle.
La pratique artistique permet de parler du  passé avec les mots d’aujourd’hui et est une preuve de la vivacité et de  la force de la coutume dans les sociétés mélanésiennes. Pour lui, la  création de plusieurs associations d’artistes a fortement contribué à la  reconnaissance de l’art contemporain au Vanuatu.
L’art vanuatais est  devenu un patrimoine capable de représenter le Vanuatu à travers le  monde. Ainsi, les artistes contemporains océaniens, s’inspirant de la  richesse culturelle de leurs pays ont pu donner une continuité à l’art  traditionnel en devenant véhicules de l’âme océanienne pour demain.

 


Emmanuel Watt : sculpteur à l’âme de poète

 

Quelques oeuvres célèbres :

Emmanuel Watt participe aux Journées de la Francophonie 2011 et y expose la célèbre ”Fleur de la francophonie”

 

 

 

 

 

“Vanuella”, oeuvre célèbre qui porte le même nom que sa fille, 1980.

 

 

 

 

 

“Mer et Ciel”, 2010

 

 

 

 

 

 

“Nawita”, 2010

4 Responses to Biography (French & English)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>